Conseils de profs en prépas scientifiques

Les profs de prépas scientifiques vous conseillent

Mathématiques

Jean-Claude Martin

Professeur de Chaire supérieure
Spé PC* / Lycée Thiers - Marseille

Comment préparer efficacement les concours en mathématiques ?

- Le cours : il est essentiel de connaître par cœur les formulaires de trigonométrie, de primitives ou de développements limités même s’il est aussi conseillé de pouvoir les retrouver. Tous les bons candidats les connaissent car ils s’en servent souvent.
Cela concerne aussi les énoncés des théorèmes ou les définitions des objets mathématiques. En particulier, les hypothèses des théorèmes importants devront toujours être énoncées avec précision à l’écrit comme à l’oral. À l’écrit, il est d’usage d’adopter une présentation qui les mette en évidence de façon à faciliter la correction.

- Les exercices types : il faut commencer par assimiler les méthodes usuelles de résolution. Pour cela, rien n’est plus profitable que leur mise en pratique dans des cas simples. Inutile de chercher longuement les premiers exercices. Une dizaine de minutes suffisent pour bien profiter de la solution. La rédaction complète de l’exercice doit s’en suivre et se terminer par l’écriture d’une fiche de méthode : deux lignes au maximum pour permettre une bonne mémorisation (voir les conseils méthodologiques des ouvrages des collections « Performance Concours » ou « L’indispensable en Prépas »). Lorsque ces méthodes sont acquises, l’apprentissage peut se poursuivre par la recherche plus approfondie d’exercices plus difficiles.

Physique et Chimie

David Augier

Professeur de Chaire supérieure
Spé MP* / Lycée Pothier - Orléans

Christophe More

Professeur de Chaire supérieure
Spé MP* / Lycée Condorcet - Paris

Stéphane Olivier

Professeur de Chaire supérieure
Spé PC* / Lycée Louis Le Grand – Paris

Svélana Baude

Professeure de Chaire supérieure
Spé BCPST-Véto / Lycée Thiers - Marseille

Pierre Grécias

Professeur de Chaire supérieure
Spé PC* / Lycée Thiers – Marseille

Vincent Tejedor

Ancien élève de ENS Paris - Docteur
Ingénieur du Corps d’état des Mines

Stéphane Rédoglia

Professeur Agrégé
Spé BCPST-Véto / Lycée Thiers - Marseille

Comment préparer efficacement les concours en physique et chimie ?

Les conseils donnés en mathématiques se transposent aisément en physique-chimie.

- Le cours : il est essentiel de fournir un travail régulier pour s'approprier efficacement un cours. L’organisation et le rythme de travail sont des éléments primordiaux, car ce qu’il manque le plus à l’étudiant en prépa, c’est le temps. Il faut donc élaborer un planning de travail hebdomadaire, et insister sur le cours en associant mémoire visuelle et auditive (lecture à haute voix) et réflexion (restitution des points fondamentaux). Un cours bien compris est un cours plus facilement retenu et exploitable.

- Les exercices types : typiquement, en sciences physiques, la démarche de l'étudiant peut se décomposer ainsi : compréhension du phénomène, puis récapitulation des lois concernées, et enfin mise en pratique de ces lois à travers des exercices fondamentaux. Il faut donc faire et refaire (seul) ces exercices pour s’approprier les bonnes méthodes. Des questions ouvertes demandent une capacité de modélisation et d’autonomie.

Des manuels pour se préparer

Les différents ouvrages proposés permettent de travailler spécifiquement chacune de ces phases, afin de préparer avec le maximum d'efficacité les concours d'entrée aux Grandes Écoles (ainsi que les concours d'enseignement).

Les 10 clés de la réussite en Physique,
par Stéphane Olivier, CPGE/Lycée Louis Le Grand

  • Être attentif en cours car c’est là que l’essentiel se joue : comment survivre si chaque heure de cours induit une heure de travail personnel parce qu’on s’est contenté en cours de recopier le tableau ?
  • Jouer sur la qualité du travail plutôt que sur la quantité : il est difficile d’être concentré aux cours du lendemain si on a passé la nuit à travailler !
  • Poser des questions à son professeur ou à ses camarades : ne pas accepter des zones d’ombre comme si elles étaient naturelles en physique !
  • Ne pas adapter son rythme de travail au rythme des devoirs surveillés ou des interrogations orales, mais être à jour avant chaque cours de physique : difficile de suivre un cours si on n’a pas assimilé les bases qui ont été introduites au cours précédent !
  • Associer de manière équilibrée les connaissances et les savoir-faire : on ne tire aucun profit d’un exercice si on ne peut pas s’appuyer sur les connaissances du cours nécessaires, mais on ne maîtrise vraiment son cours qu’une fois qu’on sait le mettre en œuvre.
  • Hiérarchiser les connaissances et les savoir-faire enseignés : une astuce permettant de simplifier la résolution d’un unique exercice ne doit pas être mise sur le même plan qu’une méthode universelle ! Une remarque anecdotique ne peut pas être mise en balance avec une loi essentielle.
  • Repérer les liens entre les différents domaines de la physique abordés : une méthode de calcul ou un mode de raisonnement s’assimilent d’autant mieux qu’on les a mis en œuvre dans des contextes variés !
  • Apprendre de ses erreurs : comprendre une erreur commise est le meilleur moyen de ne pas la commettre de nouveau et donc de progresser ; c’est aussi un moyen de valoriser un échec !
  • Prendre du recul pour prendre du plaisir : l’assimilation de certaines méthodes peut imposer un travail répétitif qui sera d’autant mieux accepté qu’on aura compris à quoi ce que l’on fait sert !
  • Équilibrer son travail entre les différentes disciplines : c’est la meilleure assurance contre les aléas des concours.

Informatique

Jean-Philippe Préaux

Professeur Agrégé
Chaire d'Informatique / Lycée Thiers - Marseille

Conseils en Informatique

L’informatique a désormais fait son entrée dans toutes les filières scientifiques de classes préparatoires.
La matière est évaluée dans tous les concours soit au sein d’une épreuve spécifique à l’écrit, soit comme outil de simulation numérique dans les épreuves écrites et orales de Mathématiques, Sciences-Physiques et SII.
La bonne réussite aux épreuves nécessite du candidat de savoir programmer en langage Python, de savoir interroger une base de données en SQL, ainsi que la connaissance de concepts fondamentaux d’informatique théorique et la maîtrise de méthodes de calcul numérique.
C’est pourquoi nous mettons à la disposition des étudiants un nouvel ouvrage parfaitement ciblé sur ces concours.

illustration acheter l'Informatique 1re année MPSI, PCSI, PTSI, Le-tout-en-un

Cet ouvrage couvre l’intégralité du programme d’informatique de 1re année des filières MPSI, PCSI et PTSI.
Complet, les notions y sont détaillées et enrichies d’une large gamme d’exercices d’application et d’annales de concours.
Le « préparationnaire » y trouvera tout ce dont il a besoin pour une parfaite maîtrise de ce qui est demandé à l’issue de sa première année ; le candidat aux concours y puisera une large gamme d’approfondissements et d’exercices et problèmes d’entraînement.
Plus généralement l’étudiant en CPGE ou en Licence scientifique pourra y apprendre la programmation en langage Python et son application au calcul scientifique. L’enseignant de Classes préparatoires y trouvera tout le nécessaire pour concevoir ses séquences de cours et de TD.

En continuant à naviguer, vous autorisez Lavoisier à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, rendez-vous sur notre page Confidentialité/Sécurité. X